l\'indigné

Haro sur Bernard Arnault ? (Le Monde diplomatique)

Casse-toi, pov’ Libération

Adoncques : le multimilliardaire Bernard Arnault vient de dire son intention de demander la nationalité belge - tout en précisant que ce n’était pas du tout à la fin de se soustraire au fisc français, voyons, mais bien plutôt pour d’autres raisons, qui restent pour l’instant un peu imprécises.

Ce qu’apprenant : les responsables du quotidien Libération, où cette impertinence n’a (certes) pas toujours été si nette (puisque c’est l’un des lieux où s’est depuis trente ans forgée la menterie que « le capitalisme » était « l’avenir de la gauche », et de l’humanité toute entière), suggèrent ce matin à ce « riche con » de se « casser » - prends ça dans tes dents, ploutocrate.

Par cette folle hardiesse, les responsables du quotidien Libération montrent qu’ils ont du moins l’échine flexible - et, plus précisément, que les mêmes causes, envisagées par eux, ne produisent pas nécessairement les mêmes effets.

Il y a deux ans, par exemple : le multimillionnaire Edouard de Rotschild, propriétaire du quotidien Libération, avait quant à lui demandé la nationalité israélienne - qui peut elle aussi procurer un certain nombre de stimulants « avantages fiscaux », dont l’Institut français de Tel-Aviv a récemment fait une liste précise. Et il avait assuré qu’il n’ambitionnait nullement, par cette demande, de se soustraire à trop de rigueurs contributives : son unique objectif, avait-t-il expliqué, était de pouvoir intégrer l’équipe israélienne d’équitation, aux Jeux olympiques de Londres.

Une abstention de Libération

Le quotidien Libération s’était alors abstenu de moquer cette initiative - et n’avait pas du tout réclamé que son proprio se casse, bon vent, et bon débarras : c’eût été malpoli.

Deux ans plus tard, force est de constater qu’Édouard de Rotschild n’a pas du tout participé aux JO de Londres - et que Bernard Arnault est un peu nigaud : s’il avait justifié son passage de la frontière franco-belge par une furieuse envie d’intégrer l’équipe bruxelloise de hockey subaquatique, il se serait probablement épargné de se faire traiter de « con » par de sélectifs indignés.

Sébastien Fontenelle

Bakchich.info


 

 
 
Qu’y a-t-il de plus scandaleux : que M. Bernard Arnault réclame la nationalité belge afin de préparer l’ « optimisation fiscale » de sa fortune — la première française et quatrième du monde — ou que les politiques publiques successives (en ...
France, en Belgique, ailleurs) aient offert de telles possibilités à leurs contribuables les plus opulents ? On ne peut libérer le marché des capitaux, laisser proliférer les paradis fiscaux, y compris en Europe, et se plaindre ensuite que les individus pour qui de telles décisions sont prises choisissent d’en tirer le meilleur profit.
 
 


12/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres